Maison de l’enfant et de l’adolescent : pose de la première pierre

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et la fondation Children Action ont posé  la première pierre de la Maison de l’enfant et de l’adolescent (MEA), un nouveau partenariat privé-public. Incarnant un concept unique en Europe de réunion des soins psychiatriques et somatiques de l’enfant et de l’adolescent, la MEA accueillera des patients de 0 à 25 ans en hospitalier, centre de jour, hôpital de jour et consultations ambulatoires. Ouverte sur la cité, elle proposera des activités culturelles et sportives accessibles à tous, notamment des expositions, des ateliers et des conférences sur la science, la médecine et l’environnement. Un studio de radio, un laboratoire de cuisine, des salles de sport, de danse et de projection en feront un pôle culturel majeur pour tous les jeunes. Une cérémonie a eu lieu le 28 septembre au cours de laquelle des enfants et adolescents de Genève ont enfoui deux capsules temporelles originales L’ouverture est prévue en juillet 2023. 

©photos : Christian BONZON

Un concept inédit en Europe

La Maison de l’enfant et de l’adolescent fera de Genève un nouveau centre d’excellence européen en soins psychiatriques de l’enfant et de l’adolescent∙e et en médecine de l’adolescent∙e.

Elle accueillera des patient·es âgé·es de 0 à 25 ans qui seront réparti∙es en fonction des tranches d’âge et des prises en charge. Elle offrira une chaîne de soins complète en un lieu unique :

– des unités d’hospitalisation, avec 33 lits d’hospitalisation ; 

– des consultations ambulatoires : 14’000 consultations prévues à l’année ; 

– des centres de jour : trois centres de jour pouvant accueillir, à la journée, jusqu’à 40 enfants atteints de troubles envahissants du comportement et du spectre autistique .

– des hôpitaux de jour : un hôpital de jour pour des activités groupées, pouvant recevoir environ 30 enfants et adolescent∙es par jour et un hôpital de jour parents-bébé pouvant accueillir trois familles par jour.

– MALATAVIE unité de crise, prévention et traitement du suicide : avec un accueil libre sans rendez-vous et une ligne téléphonique ados ouverte 24h/24h .

– des consultations de pédopsychiatrie hautement spécialisées

La MEA assurera également des actions d’enseignement et de recherche.

La nouvelle organisation de ces activités cliniques et de recherche est mise en oeuvre par la Pre Nadia Micali, médecin cheffe du Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et la Pre Klara Posfay-Barbe, médecin cheffe de Service de pédiatrie générale. 

Une nouvelle politique de santé mentale entre médecine et culture

Selon le concept novateur du Pr François Ansermet, ancien chef du Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent des HUG, la MEA proposera des activités culturelles et sportives accessibles à tous. Des expositions seront organisées, ainsi que des ateliers et des conférences, sur des thèmes tels que la biodiversité, la santé, la génétique ou les neurosciences. Ils seront ouverts aux écoles de Genève, du primaire au collège. Ce programme culturel permettra de déstigmatiser la psychiatrie et de faciliter l’interface entre l’hôpital et le monde extérieur. 

Par ailleurs la MEA proposera à ses jeunes patient∙es non seulement des soins, mais aussi des activités conçues pour l’enfance et l’adolescence : studio de radio, laboratoire de cuisine, salle de sport, salle de danse, salle de projection,.… Ce pôle soins et culture introduira la culture comme élément fondamental à la prise en charge des patients.

Partenariat privé-public 

La MEA a séduit plusieurs partenaires privés, dont la Fondation Children Action. Ensemble, ils investiront 45 millions de francs, aux côtés de donateurs privés pour 7 millions et des HUG, pour30 Pour symboliser la pose de la première pierre, deux « capsules temporelles » ont été scellées dans les fondations du bâtiment par des enfants et adolescent.es de Genève. Elles ont été remplies d’objets que des jeunes patients des HUG ont choisi comme typiques de ce début de 21ème siècle. On y trouve ainsi un sweat-shirt à capuche, une paire de jeans, une paire de basket, un smartphone, des écouteurs, un jeu vidéo, un CD de rap, des mangas, des lettres aux habitants du futur, des dessins, une épreuve d’école corrigée, un livre d’apprentissage de l’allemand, 70 photos des plus beaux t-shirts sélectionnés par des adolescent∙es et un masque chirurgical.

Deux capsules temporelles 

Symbol de la la pose de la première pierre, deux « capsules temporelles ” ont été scellées dans les fondations du bâtiment par des enfants et adolescents de Genève. Elles ont été remplies d’objets que des jeunes patients des HUG ont choisi comme typiques de ce début de 21ème siècle. On y trouve ainsi un sweat-shirt à capuche, une paire de jeans, une paire de basket, un smartphone, des écouteurs, un jeu vidéo, un CD de rap, des mangas, des lettres aux habitants du futur, des dessins, une épreuve d’école corrigée, un livre d’apprentissage de l’allemand, 70 photos des plus beaux

t-shirts sélectionnés par des adolescents et un masque chirurgical.

Le bâtiment et le budget 

La MEA concrétise le projet Zig Zag Zoug, lauréat d’un concours d’architecture organisé en 2016 et imaginé par CLR architectes à Genève et Pascal Heyraud, architecte-paysagiste, à Neuchâtel. 

Le bâtiment de 14’600 m2 s’élèvera sur six étages et un niveau en sous-sol. Il comprendra 33 lits, en chambres individuelles, une cafétéria, une salle polyvalente de sport et de spectacle, une salle de musique et de danse, un grand jardin, des jeux et un potager. Il sera construit sur l’ancien emplacement des bâtiments de médecine dentaire, 26 Boulevard de la Cluse. 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here