Les autorités genevoises inaugurent aujourd’hui le nouveau Port-Noir. Avec ses estacades flottantes et sa plateforme pour dériveurs, ce sont plus de 400 places qui accueillent depuis le mois de juin les navigateurs lémaniques. Cet ouvrage moderne et durable permet, grâce à ses différents aménagements, de libérer la rade, notamment le port de plaisance en aval du jet d’eau et les places à terre du quai marchand des Eaux- Vives. A côté du port, la Plage Publique des Eaux-Vives et son parc ouvriront quant à eux de manière définitive demain, samedi 22 août.

Situé à côté de la Plage Publique des Eaux-Vives, le nouveau Port-Noir se compose d’une plateforme de 1600m2, dédiée à la voile légère, ainsi que de trois estacades flottantes de 140 mètres de long principalement pour des voiliers à fort tirant d’eau. Le port, ouvert aux ayant droits depuis le 15 juin 2020, permet d’accueillir 184 places à terre et 253 places à l’eau, dont 12 pour les visiteurs.

Ce nouveau port public est un ouvrage exemplaire en matière d’environnement, puisqu’il n’a nécessité aucun remblai ou modification du fond de lac et que le choix des matériaux, comme la modernité des constructions, ont tous été pensés selon des critères de sécurité et de durabilité. Les estacades et places visiteurs, toutes flottantes, permettent de favoriser la croissance des végétaux essentiels au développement de la faune lacustre. La plateforme en caillebotis laisse elle passer la lumière pour favoriser le renouvellement du plan d’eau.

Le développement du nouveau Port-Noir permet de répondre à des objectifs intrinsèques à la valorisation et au réaménagement de la rade grâce au déplacement des dériveurs, auparavant installés sur les quais marchands piétons, et celui des bateaux situés en aval du jet d’eau, qui peuvent désormais profiter de conditions de manœuvre et d’amarrage plus optimales, tout comme de l’eau potable et de l’électricité.

Au début de la passerelle qui mène au nouveau Port-Noir puis à la Plage, la Maison de la Pêche sera, elle, accessible dès l’hiver prochain pour accueillir en son sein les pêcheurs professionnels dans des conditions plus propices à leurs activités que ne peuvent leur offrir les cabanes et leurs équipements actuels.

 

©photos.Christian BONZON

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here