Pierre Maudet garde l’Economie, Mauro Poggia hérite de la Sécurité, de la Santé et de l’Emploi.

 

Le Conseil d’Etat pérennise son organisation

 

Conformément à son annonce du 16 janvier dernier, le Conseil d’Etat a conclu ce jour ses travaux portant sur la pérennisation de son organisation, et ce indépendamment de l’issue de la procédure judiciaire.

Le Conseil d’Etat a pris acte de la volonté de Monsieur Pierre Maudet de poursuivre son mandat électif. Ceci étant, le Conseil d’Etat estime que la capacité de celui-ci à porter des projets et des politiques publiques tant à l’intérieur des institutions qu’à l’extérieur se trouve réduite, en particulier pour conduire des politiques à caractère régalien (contrôle, surveillance et autorisation notamment). Ayant conscience des difficultés engendrées par cette situation inédite, le Conseil d’Etat a pris ce jour les mesures organisationnelles et institutionnelles nécessaires, dans le respect des droits et principes résultant de l’élection et de la collégialité des membres d’un gouvernement. Sur le plan organisationnel, le Conseil d’Etat a ainsi décidé des mesures suivantes : 1. Un nouveau département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES) est créé avec pour titulaire Monsieur Mauro Poggia, dans un souci de continuité par rapport aux décisions prises en septembre 2018. Ce département, qui garde les thématiques relatives à la santé et à l’emploi, comprend donc le corps de police, l’office cantonal de la détention, l’office cantonal de la population et des migrations et l’office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires. 2. Un nouveau département du développement économique (DDE) est créé avec pour titulaire Monsieur Pierre Maudet. Ce département comprend la direction générale du développement économique, de la recherche et de l’innovation, qui reste donc rattachée à Monsieur Pierre Maudet.

Les organismes suivants demeurent également sous la surveillance du département : Palexpo, les Ports Francs et Entrepôts de Genève, la Fondation Genève Tourisme & Congrès, l’office de promotion des industries et des technologies, la Fondation d’aide aux entreprises et la Fondation Eclosion. 3. Enfin, le service de surveillance des communes est rattaché au département de la cohésion sociale (DCS) et les offices cantonaux des poursuites et des faillites au département des finances et des ressources humaines (DF) afin de faciliter l’action transversale sur ces thématiques complémentaires. Ces mesures remplacent celles annoncées le 13 septembre 2018. Elles font l’objet d’une modification du règlement sur l’organisation de l’administration cantonale (ROAC) et entreront en vigueur le 1er février 2019.

 

Jean Romain a parfaitement résumé cette nouvelle répartition des départements :”Pierre Maudet perd définitivement la présidence du gouvernement, qui revient officiellement à Antonio Hodgers.

Il perd également l’entier de la sécurité dont il avait encore la charge de quelques prérogatives. Le conseiller d’Etat Mauro Poggia devient ainsi chef d’un gros département de la Sécurité, de l’Emploi et de la Santé.

Par le jeu des répartitions, Mauro Poggia se sépare des Offices des poursuites et des faillites, qui reviennent à Nathalie Fontanet.

La surveillance des communes, dont Pierre Maudet avait encore jusque là la charge, part chez Thierry Apothéloz.

Pierre Maudet ne garde ainsi que l’Economie, prenant la tête d’une entité renommée département du Développement économique, et ne récupère aucune nouvelle prérogative.”

photos :©lactudegeneve.ch

toute communication et demandes d’images à photosvideo@bluewin.ch

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here