Vendredi 4 septembre de 16 heures  à 18 heures plus de 500 personnes ont défilé à Genève du Boulevard James-Fazy  à la plaine de Plainpalais  en passant par le pont du Mont-Blanc pour demander des actions concrètes pour le climat. Plus  chaud que le climat scandait le cortège composé essentiellement de femmes .

A noter une dizaine de participants habillés en tennisman ou tenniswoman pour critiquer le Crédit Suisse qui a investit dans les énergies fossiles et le partenariat de la banque avec Roger Federer.

Sur les réseaux sociaux, on a pu constater une certaine incompréhension d’une partie de la population qui ne comprend pas pourquoi les manifestations sont autorisées alors que les rassemblements privés sont soumis à restrictions sanitaires.Pour le monde du spectacle et pour les dancings, ils doivent s’astreindre à des règles différentes qui peuvent aller jusqu’à la fermeture des boîtes de nuit, des discothèques, des dancings et des cabarets pour faire face à l’augmentation des cas de coronavirus et cela jusqu’au 16 Novembre au moins.

De plus, on peut également regretter que ce virus au lieu de réunir les générations les divisent avec des statistiques stipulant que ce sont les jeunes qui transmettraient le virus aux personnes fragiles et âgées.

Comme quoi tout change, récemment ce sont les personnes âgées et à risques qui étaient accusées du désastre économique et du semi-confinement .

texte et photos Christian Bonzon

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here