Depuis le 1er septembre, différents personnels de santé se sont mobilisés pour faire connaître leurs problèmes et demander l’aide jusqu’ici en vain. Ils ont donc décidé de faire samedi 28 novembre, un « Arbre de Noël ». 

 Quelques 200 employé-e-x-s de la santé se sont relayé-e-s aujourd’hui à l’angle de la rue Chaponnière et de la rue du Mont-Blanc pour décorer un arbre de Noël avec toutes les demandes adressées au Conseil d’Etat,manque d’écoute, discrimination, manque de respect du personnel, manque de respect des lois, manque de reconnaissance, manque d’effectifs, absence de prime Covid… autant de thèmes abordés par différents messages pendus aux branches de ce curieux « sapin ». 

L’« Arbre de Noël »

arbrenoel002
arbrenoel007
arbrenoel009
arbrenoel008
arbrenoel011
arbrenoel003
arbrenoel012
arbrenoel010
arbrenoel005
arbrenoel001
arbrenoel013
arbrenoel006
arbrenoel017
arbrenoel014
arbrenoel021
arbrenoel018
arbrenoel016
arbrenoel020
arbrenoel015
arbrenoel002 arbrenoel007 arbrenoel009 arbrenoel008 arbrenoel011 arbrenoel003 arbrenoel012 arbrenoel010 arbrenoel005 arbrenoel001 arbrenoel013 arbrenoel006 arbrenoel017 arbrenoel014 arbrenoel021 arbrenoel018 arbrenoel016 arbrenoel020 arbrenoel015

Photos:©Christian Bonzon

 Ensuite aussi, des prises de parole des personnes venues soutenir le mouvement des soignant-e-x-s : Lydia Schneider Hausser, du PS genevois, Christian Dandrès, Conseiller National PS (dont le texte a été lu par un militant), Fabrice Chaperon, Secrétaire Régional de Syna, Aristides Pedraza, du syndicat SUD, Xavier Carlo du DAL (dont le texte a été lu par un secrétaire). Toutes et tous ont rappelé l’urgence qu’il y a à affecter davantage de personnel à la santé et à valoriser salarialement le travail effectué, tant dans les EMS qu’aux HUG. 

Le personnel a ensuite voté une résolution, la 3ème.

 Les personnels de la santé ont voté un mandat à Avenir Syndical pour saisir la CRCT (Chambre des relations collectives de travail), afin de débloquer la situation et de, enfin, obtenir les négociations demandées. 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here