Grenoble Genève à vélo

Place des Nations, en milieu d’après-midi  de ce mercredi du mois d’Août sur le coup de 16 heures, un rassemblement en faveur de la paix au Sahara occidental s’est tenu sous la chaise au pied cassé. 

Ils sont venus soutenir deux soeurs grenobloises, parties à vélo le lundi 17 août  de Grenoble ( Isère ) pour un parcours de 180 km  en trois étapes :

La première halte fut Chambéry, puis Annecy, pour finir sur la Place des Nations de Genève.

L’activiste de nationalité française Meriem Naïli 32 ans , préparant une thèse sur le conflit Saharoui en regard de la protection des droits de l’homme dans les missions des Nations Unies, était accompagnée de sa soeur  Khadra Naili  de 30 ans.

Meriem et sa soeur sont venues par monts et par vaux pour relier la Genève Internationale afin d’y remettre une pétition avec signatures à l’Office du Haut Commissariat des Nations Unies et au Comité de la Croix Rouge Internationale.

Cette pétition servira à demander la protection des droits fondamentaux de l’homme au Sahara occidental, dernière colonie d’Afrique.

Elles ont rencontré certaines difficultés, telles que le dénivelé et la chaleur et tout particulièrement sur l’ultime montée, celle du Mont-de-Sion , altitude 786 m, dans la vallée des Usses sur la commune d’Andilly et celle de Beaumont en Haute-Savoie. Par ces 3 jours de vélo elles ont voulu sensibiliser l’opinion publique au conflit qui oppose le Sahara occidental au Maroc, pays voisin.

J’ai rencontré ces deux jeunes femmes, bien dans leur peau, pas trop marquées par la fatigue, radieuses, ici sur la Place des Nations.

Genève. H-F Dubois/Montage:Christian BONZON

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here