Galerie Krisal

Christine Ventouras propriétaire de KrisalGalerie ( Carouge )

 

La première fois que j’ai passé le seuil de cette Galerie, connue des photographes romands, je fus chaleureusement accueillie par Christine Ventouras et me suis sentie chez moi.

J’y suis retournée de nombreuses fois, non seulement pour admirer les photographies exposées mais aussi pour discuter avec elle … discussions profondes, mais aussi parties de franche rigolade … Il y a toujours à boire et à grignoter, le café est offert.

Une ambiance de respect et de bienveillance y règne.

 

Jeudi 14 mai 2020, avec Christian BONZON , nous avons poussé la porte pour interviewer Christine pour notre journal  en ligne LacTU.ch

Christine nous attendait dans sa robe noire et son pendentif en forme de coeur. Il faut bien le dire Christine a du coeur, toujours prête à faire plaisir.

Elle nous parlé de son expérience du Coronavirus depuis le moment où elle a du cesser toute activité jusqu’à aujourd’hui.

Au début, elle n’a pu se résoudre à rester chez elle. Elle venait  quotidiennement dans sa Galerie ayant le projet de ranger , mais elle s’est sentie abattue, seule dans cette espace vide, sans visites d’ami(e)s ou d’acheteurs potentiels , la mettant face à la réalité d’une situation financière dont les perpectives ne se présentaient pas sous les meilleurs auspices. 

Au bout d’une semaine , elle se ressaisit.

  • Elle en avait vu d’autres dans la vie et ce n’était pas un virus qui allait avoir raison de sa belle vitalité !

Elle décida de demander à tous les artistes qui avaient exposé dans sa Galerie de lui offrir une oeuvre effectuée ou inspirée du confinement. Quelques uns lui firent rapidement parvenir des photographies, elle fit appel à un tireur pour les tirages de ceux qui ne lui avaient pas envoyés leur oeuvre déjà tirée. 

  • Cela donnait un peu du travail à quelqu’un qui en avait besoin.

Elle annonça cette possibilité d’achat en ligne sur Facebook et fut étonnée de la réponse de ses acheteurs habituels. Elle eut néanmoins la surprise de voir répondre présents ceux auxquels elle ne s’attendait pas forcément. 

Tout cette générosité lui mit du baume au coeur…

 

Christine est d’origine grecque et possède une maison à Santorin . Un jour, elle reçut un mail d’une amie grecque qui lui faisaient parvenir des bijoux qu’elle proposait à la vente dans sa Galerie. Ce mail lui disait en substance qu’elle cousait des masques de protection et lui demandait si elle était intéressée à en vendre. 

Pourquoi pas ? se dit Christine et  elle en commande 20. Aussitôt proposés sur Facebook, aussitôt écoulés. De commandes en commandes, ces masques, aux tissus si variés et si jolis, ont eu tel succès qu’elle finit par recevoir un mail de son amie la remerciant , car grâce à elle toute sa famille a pu vivre décemment ces deux derniers mois.

La voilà toute heureuse d’avoir pu aider une amie.

Pendant que nous étions dans la Galerie le facteur lui a apporté un paquet provenant de Grèce . Sa dernière commande, elle montre sa joie en découvrant le contenu. Immédiatement, elle entreprend d’honorer les commandes en suspens.

 

Elle ajoute encore qu’avec la vente de ces masques, produit de première nécessité en cette période de Coronavirus, les gens franchissaient à nouveau la porte de sa Galerie , effet bénéfique inattendu qui lui a redonné confiance en l’avenir, bien qu’avec la réouverture officielle depuis lundi dernier, personne ne vient la voir pour admirer l’exposition de photographies et acheter une oeuvre qui pourtant ne sont pas chères.

 

 

Christine exprime sa reconnaissance à tous ceux qui l’ont aidée, nous rappelant que 

 

«  C’est en donnant que nous recevons « 

 

Nous vous encourageons à aller  lui rendre visite à :

 

Krisal Galerie

Rue du Pont- Neuf 25

1227 Carouge ( Genève )

 

Vous pourrez :

acheter des masques en tissu lavables

admirer des oeuvres d’artistes contemporains 

Acheter des bougies parfumées dont certaines  avec la phrase culte de d’Alain Berset :

« Il faut agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire « 

 

 

Photos et vidéo: Christian Bonzon

Texte: Danielle Foglia-Winiger

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here