Rolex Grand Prix – Un final en apothéose

Ils l’ont fait !

Quel meilleur dénouement de ce merveilleux weekend – avec plus de 43’000 spectateurs au total pour cette 59e édition du Concours Hippique International de Genève – que celui vécu sur la piste du CHI de Genève cet après-midi ? On aurait difficilement pu rêver meilleurs vainqueurs. Martin Fuchs et son fidèle Clooney 51 s’imposent dans le Rolex Grand Prix.

Les constructeurs Gérard Lachat et Louis Konickx s’étaient une nouvelle fois surpassés en imaginant le tracé de ce Rolex Grand Prix. De larges oxers, des lignes techniques et des combinaisons piégeuses… Les Irlandais Michael Pender et Mark McAuley étaient les premiers à trouver les astuces afin de boucler leur parcours sans-faute. Ils montraient alors la voie aux Belges Jérôme Guery, Pieter Devos et Jos Verlooy, ainsi qu’à Marlon Modolo Zanotelli, Scott Brash et Darragh Kenny. Du côté des Suisses, le jeune Bryan Balsiger était le premier à faire trembler les tribunes. Porté par le public, le Neuchâtelois de 21 ans démontrait tout son talent avec Clouzot de Lassus pour signer l’un des onze parcours sans pénalité. Nos N°1 et 2 mondiaux n’ont quant à eux évidemment pas manqué de répondre présent pour ce grand rendez-vous. Martin Fuchs et Steve Guerdat l’avaient annoncé: le premier voulait remporter sa première épreuve majeure à Genève, le second espérait inscrire son nom une quatrième fois dans l’histoire du Rolex Grand Prix du CHIG.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here