Remboursement frais dentaires.

«On rembourse les perruques, pourquoi pas les traitements dentaires ?»

Atteinte d’un cancer, Bernadette, a subi deux opérations cette année. Outre les effets secondaires connus des séances de chimiothérapie, elle a connu de gros problèmes dentaires.

Signée par tous les partis, la résolution de Thomas Bläsi, député UDC, candidat au Conseil national, demande le remboursement des frais bucco-dentaires après un traitement comme le cancer. Elle sera déposée en urgence lors de la séance du Grand Conseil du mois prochain. Le texte est inspiré de l’histoire de Bernadette dont les dents se sont très abîmées après de lourds traitements de chimiothérapie. Aujourd’hui « en rémission» comme elle le dit, Bernadette est bien décidée à faire bouger les choses politiquement. «J’irai faire entendre mon histoire à berne s’il le faut ! », assure cette battante. Jean-Charles Rielle (PS) était présent lors de la conférence de presse. le PS est signataire de la résolution comme tous les partis politiques genevois.

Quand on rencontre Bernadette Lapierre, collaboratrice à Léman bleu, comédienne, on a de la peine à imaginer ce qu’elle vient de traverser. A 57 ans, «Bernie» comme on l’appelle, sort d’un combat qui ne laisse pas indemne : le cancer. La jolie quinquagénaire a subi deux opérations cette année, un traitement de chimiothérapie. Aujourd’hui, elle croque la vie et s’est lance dans un nouveau combat. «On connaît les effets de la chimiothérapie comme la perte des cheveux, des poils, la fatigue. Mais on sait moins que les dents sont aussi très touchées par ces traitements. Personnellement, mes dents se sont beaucoup détériorées », explique-t-elle. Avant d’ajouter : «Quand on a la cancer, les assurances participent à l’achat d’’une perruque. En revanche, rien pour les dents. Ce n’est pas normal ! » De l’histoire de Bernadette est née un texte de loi qui demande à l’Assemblée fédérale d’intégrer à la loi fédérale sur l’assurance-maladie (LAMal) une prise en charge des soins bucco-dentaires occasionnés par les traitements des maladies graves comme le cancer.

Il faut savoir que la chimiothérapie s’attaque aux cellules cancéreuses mais peut aussi toucher les cellules normales, notamment celles de la bouche. Les effets concernent les dents, les gencives, les parois humides et souples de la bouche ainsi que les glandes qui produisent la salive. Outre les médicaments, les opérations ou les rayons dans la zone de la mâchoire peuvent attaquer les muqueuses, avec des effets secondaires sur les dents et les os de la mâchoire. Or, à l’heure actuelle, les assurances maladie ne couvrent pas toujours les frais dentaires liées à un traitement contre le cancer, se limitant à prendre en charge les frais strictement nécessaires, alors que la perte ou la dégradation de la dentition s’avère traumatisante pour les malades. Sans compter les milliers de francs que peut coûter un traitement dentaire.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here