Grand Théâtre de Genève à nouveau ouvert au public .

Rénovation du Grand Théâtre .

Débutés en février 2016, les travaux de rénovation du Grand Théâtre ont permis de réorganiser les espaces de travail autant pour le personnel fixe que pour les artistes de passage. Des salles de répétitions aux bureaux, le bâtiment était devenu trop exigu pour ses 220 collaborateurs. Afin d’améliorer le confort du public et des artistes, les espaces d’accueil, la scène et la salle de spectacle ont aussi bénéficié de nettes améliorations. Le programme Après trois ans de travaux, le Grand Théâtre de Genève sera à nouveau ouvert au public le 12 février 2019, avec le « Ring des Nibelungen » de Wagner. Ce sera l’occasion de redécouvrir ce bâtiment historique, somptueusement restauré. L’objectif de cette rénovation est triple : patrimonial, fonctionnel et sécuritaire. Les façades et les espaces d’accueil comportaient des éléments décoratifs dégradés, nécessitant une importante restauration. Les espaces administratifs et techniques devaient être adaptés et agrandis, tandis que de nombreuses zones exigeaient une remise aux normes de sécurité. Réalisations À l’ouverture du théâtre, le public pourra admirer des espaces d’accueil repensés, des décors d’origine redécouverts et des fresques restaurées. L’entrée du Grand Théâtre compte une nouvelle billetterie et un bar, sous la forme de comptoirs circulaires. Des motifs longtemps cachés sont désormais visibles, notamment dans l’avant-salle où les plafonds autrefois beiges ont retrouvé leur volume et leur polychromie d’origine. De nouveaux luminaires ainsi que de 4 octobre 2018 monumentales portes coupe-feu en bois, inspirées de la porte d’origine, parachèvent la transformation de cet espace. Les escaliers aux teintes coquille d’œuf deviennent verts, bordeaux, dorés, soulignant les fresques signées Léon Gaud. Au premier étage, l’avant-foyer révèle des caissons fleuris autrefois dissimulés, le sol est libéré de la moquette et le parquet d’origine entièrement restauré. Le grand foyer est magnifié par le travail d’orfèvre des restaurateurs : stucs et sculptures retrouvent leurs couleurs et leur relief, de même pour les peintures. Sur les côtés, les tapisseries du foyer lyrique ont été restaurées. Le Carré d’or est lui transformé : retour à des couleurs sombres qui lui confèrent une évidente élégance. L’agrandissement se fait en sous-sol, par excavation sur les côtés du bâtiment et principalement sous le Boulevard du Théâtre, en prolongement des deux niveaux inférieurs déjà existants. Un spacieux bar public recevra les spectateurs avant les représentations et aux entractes, et une nouvelle cafétéria permettra au personnel et aux artistes de se restaurer. L’extension souterraine comprend également quatre salles de répétitions. L’aménagement sous toiture d’une salle de réunion va également permettre une réorganisation des bureaux et des salles de maquillage, costumes et répétition pour les chœurs. Le théâtre aura ainsi gagné 813m2 en sous-sol et 198 m2 sous toiture. Concept énergétique L’enveloppe thermique a été renforcée sur la partie arrière du théâtre, qui ne fait pas partie du secteur classé historique. L’isolation a été augmentée à l’intérieur partout où c’était possible. Les fenêtres appartenant à la partie protégée du Grand Théâtre ont vu leurs simples vitrages conservés et soigneusement restaurés. Les autres fenêtres ont été entièrement remplacées par des vitrages répondant aux normes en matière d’énergie. Dans la salle, le renouvellement d’air sera garanti pour le confort des 1’500 spectateurs grâce à la nouvelle ventilation. Les besoins globaux de chaleur sont réduits d’environ 10 %, malgré la création des nouveaux locaux. Les 85 % d’énergies renouvelables (chauffage et eau chaude sanitaire) sont fournis par la pompe à chaleur à air. Retour sur l’histoire Dessiné par Jacques-Elisée Goss, le Grand Théâtre de Genève a été construit de 1875 à 1879 pour remplacer le théâtre des Bastions, grâce à la fortune du duc de Brunswick. Durant une répétition de La Walkyrie de Wagner le 1er mai 1951, l’essai d’un effet pyrotechnique propagea un incendie dans tout le théâtre : cage de scène, salle, coulisses furent ravagées par les flammes. Seuls les foyers furent relativement épargnés. Après plusieurs années de travaux, le bâtiment est rouvert au public le 10 décembre 1962, avec une salle en palissandre coiffée de « La Voie lactée », un plafond de lumières, argent, or et verre de Murano imaginé par Jacek Stryjenski. La démarche de l’importante rénovation partielle des dernières années remonte à 2004, avec un premier crédit d’étude voté par le Conseil municipal. L’Office cantonal de l’inspection et des relations du travail avait ordonné une mise aux normes du théâtre, notamment au niveau des installations techniques : climatisation, ventilation, chauffage. Une certaine usure des équipements, deux accidents de spectateurs en 2011, et aussi une augmentation des effectifs internes (ayant presque triplé en cinquante ans) justifiaient largement les travaux. Hall d’entrée AVANT Hall d’entrée .

©photos :lactudegeneve.ch

contact :photosvideo@bluewin.ch

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here