Art et Presse

©Christian BONZON

A l’heure de bouleversements notables dans le domaine des communications et de la transmission de l’information, la presse dans son ensemble traverse des difficultés et affronte des critiques qui n’échappent à personne. L’époque oscille entre déconsidération des journalistes, accusations de « fake news » et menaces dans la mission voire dans l’existence même des organes de presse, d’une part, et d’autre part le constat d’une dégradation de la qualité de l’information au profit de la quantité et de la rapidité du flux d’actualités.

Alors que la liberté d’opinion et de diffusion des informations est un bien essentiel de nos sociétés, notre Fondation a souhaité se saisir de ces questions qui nous concernent tous, Suisses ici et dans le Monde, étrangers qui sont hôtes chez nous. Avec notamment la collaboration de la Tribune de Genève, qui fête cette année ses 140 ans d’existence, et du Club Suisse de la Presse, nous désirons attirer l’attention du public sur les dangers que font courir à la société les dérives de l’une de nos libertés fondamentales.

« Art et Presse : libres échanges » se concentre sur le traitement artistique de cette thématique essentielle : depuis longtemps déjà, de nombreux artistes se sont saisis de ce phénomène. Ils ont utilisé la presse comme support ou matériau dans leurs créations. Ils ont intégré le phénomène presse dans leur approche artistique, dans leur réflexion. Ils l’ont transformé en un sujet, un objet artistique ou l’ont modifié, altéré voire détruit. Selon le message recherché, la presse, parfois détournée de sa fonction première, devient fondatrice de l’œuvre.

L’approche choisie par notre Fondation et portée par le commissaire de l’exposition Guillaume de Sardes nous confronte tant aux rôles divers que peut jouer la presse dans la création artistique et la vie des artistes qu’aux questionnements des artistes face à la mise en cause croissante de la crédibilité des moyens de communication.

Notre ambition est de susciter le débat par la présentation d’œuvres d’artistes majeurs rassemblées autour de la promotion de la liberté de l’opinion, de son expression, droit fondamental s’il en est qui permet à tout être humain de devenir ce qu’il est.

L’affaiblissement de ces droits et libertés nous concerne tous. Une presse libre, sans pression qui la détourne de ses objectifs essentiels, mais également responsable, objective et exigeante, est fondatrice d’une société libre, qui préserve la liberté de création artistique.

Pour le Conseil de la Fondation pour l’Histoire des Suisses dans le Monde,

Rodolphe Imhoof                                                                 Ronald Asmar

Président                                                                                Vice-Président

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here